Accord entre le Royaume-Uni et les États-Unis sur le Brexit

Un remous politique secoue l’Union européenne. En effet, l’accord des États-Unis et du Royaume-Uni sur, le Brexit risque de prendre un grand coup. Le Brexit s’entend de la « sortie des Britanniques » de l’Union européenne, c’est une fusion de deux mots anglais, british qui signifie : Britannique, et exit définit comme : sortie. Les risques d’un désaccord entre ces deux nations sont très envisageables, du point de vue des nouvelles divergences des dirigeants.

Le contenu de l'accord

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont les deux plus grands marchés financiers au monde, en matière de produits dérivés. Lesdits produits sont la base du fonctionnement de l’économie et contribuent à une efficiente gestion des risques.
Le but de cet accord est de rassurer les marchés des produits dérivés. C’est un accord entre Washington et Londres qui intervient à un moment critique de l’histoire du Royaume-Uni. En effet, si le Royaume-Uni se sépare de l’Union européenne, ses activités risquent de connaître de graves difficultés. Les taxes douanières, les répercussions sur le marché du travail et le sort des entreprises européennes qui y sont implantées sont autant de défis que les sujets de la Reine Elizabeth 2 doivent relever.
Un accord avec les États-Unis semble donc être le deal parfait pour compenser les éventuelles pertes. Toutefois la politique étrangère américaine pourrait bien changer avec l’arrivée des démocrates au pouvoir.

Possibilités d’un désaccord

Le Premier ministre britannique Boris Johnson entretient de belles relations amicales et professionnelles avec Donald Trump, qui malheureusement n’est plus le président des États-Unis d’Amérique. L’accord se ferait donc entre le Premier ministre britannique et Joe Biden qui déjà pose des conditions.
Pour lui, aucun accord commercial ne saurait être conclu, si Londres remet en cause l’accord de paix de 1998 avec l’Irlande du Nord, dont il a des origines. Joe est bien différent de son prédécesseur, et les rapports entre eux sont complexes. Le Brexit sera ainsi effectif, au premier janvier 2021.