Les effets du changement climatique sur la santé humaine

Une pandémie n’est pas la seule cause d’une crise sanitaire. En effet, le changement climatique agissait sur la santé bien avant ce virus. Le nombre de pertes humaines qu’il cause augmente chaque année. Les effets de ce mal sur la santé seront illustrés dans cet article.

Effets directs du changement climatique sur la santé sont variés

Le réchauffement de la planète est dû à l’émission des gaz à effet de serre. Ces gaz détruisent la couche d’ozone et notre protection contre les rayons du soleil est détruite. De jour en jour, la quantité de gaz émis ne cesse d’augmenter. Tout cela crée des changements de précipitation et de température. Le climat change et les saisons pour les cultures changent aussi. Cela affecte directement les couches les plus pauvres. La nourriture devient chère et les pays sous-développés voient le nombre de mortalités augmenter.
Sur la santé, les maladies comme le marasme, le kwashiorkor et bien d’autres deviennent récurrentes sur les continents. Les maladies vectorielles telles que le paludisme et le choléra sévissent de plus en plus. La fièvre jaune est une épidémie qui a sévi pendant quelque temps au Niger et dans quelques pays frontaliers. Le développement de ce virus est une conséquence directe du réchauffement du climatique. La hausse des températures a permis la prolifération de cette bactérie.

Quelque effets indirects du changement climatique sur la santé

Le changement climatique est à la base de la hausse du niveau des eaux. Les glaces fondent et les eaux engloutissent la terre. Les catastrophes naturelles sont de plus grandes ampleurs. Tout cela entraine des chocs psychologiques au niveau de la population. Le nombre de réfugiés n’augmente et ça ne s’arrange pas avec la diminution de la production agricole. La hausse des températures donne de grandes vagues de chaleur.
Ces derniers peuvent ramener certains virus enfouis dans le sol. A titre d’exemples, le virus anthrax a affecté en 2016 un enfant de 12 ans en Sibérie occidentale. Ce dernier a disparu il y a 75 ans après avoir fait beaucoup de mort dans le pays. Le virus a été détruit par enfouissement de 1,5 million de rennes contaminé dans le permafrost. D’un autre côté, la réduction des eaux de source augmente le taux de mortalité dans le monde.