Mondialisation : quels enjeux à l’ère du coronavirus ?

Le coronavirus, au-delà de la portée sanitaire et de l’engouement médiatique, a paralysé beaucoup de secteurs et soulevé bon nombre de problèmes. La mondialisation fait partie des domaines touchés par cette pandémie. Mais qu’est-ce en réalité que la mondialisation ? Quels sont ses enjeux à l’ère du coronavirus ?

La mondialisation : Qu’est-ce que c’est ?

La mondialisation est le processus par lequel les entreprises ou autres organisations développent une influence internationale ou commencent à opérer à l'échelle internationale. On peut aussi la définir comme l'accélération des mouvements et des échanges (d'êtres humains, de biens et de services, de capitaux, de technologies ou de pratiques culturelles) sur toute la planète. L'un des effets de la mondialisation est qu'elle favorise et augmente les interactions entre les différentes régions et populations du monde entier. Selon l'OMS, la mondialisation peut être définie comme «l'interconnexion et l'interdépendance accrue des peuples et des pays. Elle est généralement entendue comme incluant deux éléments interdépendants : l'ouverture des frontières internationales à des flux de plus en plus rapides de biens, de services, de finances, de personnes et d'idées ; et les changements dans les institutions et les politiques aux niveaux national et international qui facilitent ou encouragent ces flux.»

Quels enjeux à l’ère du coronavirus ?

Les effets de la mondialisation ont été opérationnalisés en termes de mobilité, d'économie et de systèmes de santé. La mobilité des individus et son ampleur ont été évaluées à l'aide des données commerciales des compagnies aériennes et des ports maritimes, et des informations sur les voyages. En cette période d’instabilité sanitaire, les résultats sont alarmants. Personne ne sait combien de temps durera l'épidémie de COVID-19. Si elle ne devient pas moins contagieuse avec l'arrivée du temps printanier dans l'hémisphère nord, les populations nerveuses du monde entier devront peut-être attendre que le nouveau vaccin soit propagé à travers les diverses contrées avant de se remettre à se côtoyer comme avant. C’est l’enjeu majeur de la mondialisation par les temps qui courent : la diminution des échanges à cause de la peur du virus.